fbpx

Les data de la Google Search console sont elles (vraiment) cassées ?

By Patrick Valibus

Vous avez été plusieurs à le signaler sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jour, la Google Search Console ne se met plus à jour et quand elle l’a fait elle était cassée voir annonçait la fin de la visibilité de votre site web avec une chute abyssale!

Lenteur de mise à jour de la Google Search Console

Puis une mise à jour a eu lieu comme le signalait Barry Schwartz…

mise à jour de la Search console avec une grosse chute

Pour enfin revenir à quelque chose de plus normal depuis aujourd’hui …

mise à jour de la Google Search Console avec une courbe normale

Nous ne le dirons jamais assez, en SEO il est souvent :

URGENT DE NE RIEN FAIRE

Côté FePSeM, nous n’avons pas pris le parti de réagir avant car comme bien souvent, ce genre d’états et de bugs ne sont que temporaires, inutile donc de sur-réagir et ainsi de contribuer à la panique.

En règle général, que ce soit pour une core update, une forte variation de position, ou tout autre changement inexpliqué (donc pas lié à un modification de votre part), il est toujours bon de laisser s’écouler quelques jours pour voir :

  • Si votre site est le seul impacté
  • Si c’est le web entier
  • Si ce n’est pas juste Google qui fait un test (A/B testing)
  • Si un rollback n’a pas lieux
  • Si ce n’est pas juste un bug temporaire

Ce délai de réflexion vous permettra non seulement d’acquérir de la Data pour mieux corriger si c’est vraiment un problème qui cible votre site.

On se rappelle d’ailleurs le brevet de Google en 2012 qui visait à identifier les changements visant à le manipuler, piéger les SEO qui réagissent trop vite et rollback. Il est donc là aussi essentiel de savoir ne pas réagir trop vite, et être patient au risque de casser un site qui marche !

Comment ne plus être dépendant de la Search Console ?

(et comment ne plus paniquer trop vite ?)

Être dépendant d’un seul outil n’est jamais bon. L’adage ancestral, « ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier » prend ici tout son sens !

D’un point de vue, enrayer la panique, nous vous recommandons de vérifier manuellement si vos positions principales sont actives (faites simplement une recherche google) et d’un point de vue clic / trafic, votre outil de suivi de trafic (GA, Matomo …) devrait rapidement contribuer à vous indique que non vos efforts n’ont pas été réduits en poussière !

Quelques recommandations pour votre suivi de positions :

Utiliser des outils externes :

Pour s’affranchir de la data Search Console, vous pouvez utiliser des outils de suivi de positionnement, Monitorank, Babbar et Seobserver pour ne citer qu’eux permettront facilement d’identifier si vos positions ont soudainement changées.

Extraire et sauvegarder régulièrement la data de la Search Console :

Xavier Naudeau, conférencier au SEO CAMp’us paris 2022 nous apporte son éclairage, vous pouvez retrouver sa conférence sur l’extraction et le stockage externe des données de la Search Console

« Le problème principal rencontré lors de cet événement n’aura pas été uniquement l’absence de mise à jour des données, mais également l’incapacité d’accéder aux performances antérieures. En 2024, encore plus que les années précédentes, il devient crucial de penser à stocker ses données pour en avoir seul le contrôle sur l’accès et l’usage.

Comme je le présentais en 2022 avec l’utilisation de l’API Search Console, et plus récemment en 2024 avec la mise en place du Bulk Export sur Search Console, il est devenu relativement simple de mettre en place une sauvegarde de données sur un système éprouvé comme BigQuery de Google Cloud Platform.

Au-delà de la simplicité de mise en place (cf la conférence), la qualité et la granularité des données disponibles permettent une flexibilité accrue, notamment en ouvrant la porte à des croisements de données pour des analyses plus fines. Par exemple, croiser les performances de la Search Console avec un export de crawl (nativement disponible dans Screaming Frog) pour identifier des problèmes de maillage interne, de faible iPR ou d’erreurs de tags.

De plus, la manipulation de données est aujourd’hui devenue extrêmement facile grâce à l’avènement des différentes IA sur le marché, qui permettent de pratiquer le « SQL » sans en avoir la moindre connaissance. Cela ouvre de nouvelles perspectives pour les analystes et les responsables SEO, facilitant l’exploitation et l’analyse des données pour des décisions plus éclairées. »